Article

Le Pavillon Rosa Mota va réussir à être complètement dans l’obscurité en 2019 | in Público

Le chantier devra commencer en octobre et coutera huit millions d’euros au consortium Porto Cem Por Cento Porto qui a remporté l’appel d’offres pour la requalification et l’exploitation du bâtiment. L’intérieur sera entièrement neuf.

Vous vous souvenez des ouvertures circulaires de la coupole du Pavillon Rosa Mota, à Porto ? Lorsque le bâtiment sera réhabilité – ce qui est prévu pour mai 2019 – chacune de ces petites fenêtres sera munie d’un mécanisme qui permettra de « les fermer », en empêchant le passage de la lumière vers l’intérieur. C’est l’une des nouveautés que le Consortium Porto Cem Por Cento Porto souhaite introduire dans le futur Pavillon Rosa Mota dont l’ouverture est prévue pour mai 2019.

Filipe Azevedo, représentant de Lucios dans le consortium qui inclut également PEV Entertainment et Oliveira Santos Consultores a expliqué, ce mercredi matin que la possibilité d’ouvrir ou de fermer le passage de la lumière des petites sphères de la coupole n’interférera en rien avec l’image extérieure du bâtiment dessiné par l’architecte Carlos Loureiro et inauguré en 1952. Il a également dit que parce que c’est une « question technique », le concepteur original du bâtiment n’a pas non plus été informé de cette modification. « La lumière nuit à certains événements, donc nous avons dû introduire ce mécanisme. Nous devions trouver une solution pour que lors de certains événements, les ouvertures soient fermées » ; a dit l’homme d’affaires, pendant la présentation du projet. « C’était également prévu dans le projet [de réhabilitation] de l’architecte Carlos Loureiro [de 2009] » a également affirmé Rui Moreira, Maire de Porto.

Le futur Rosa Mota dont la réhabilitation va couter au consortium huit millions d’euros va munir le pavillon d’un intérieur complètement neuf. Tous les gradins seront retirés pour être remplacés par des neufs, distribués entre quatre anneaux et rabattables. Le sol en dessous de l’espace principal verra naître des salles de support pour les congrès, un espace de restauration et d’autres espaces de support tels que des loges ou des vestiaires. Tout pour que le pavillon, qui sera entièrement climatisé, puisse se transformer en un véritable polyvalent.

Le Consortium a présenté un ensemble de simulations, démontrant la versatilité de l’espace selon l’événement qui y est organisé et la capacité respective. Il est certain que la salle principale aura une capacité maximale de près de 4 730 places si elle accueille un congrès, de 5580 si nous parlons d’un événement sportif et de 8 660 si c’est un concert. Mais, tout cela peut également varier. L’emplacement de la scène, dans le cas d’un concert, peut faire varier la capacité (pour une plus petite capacité) et, dans le cas des congrès, il faut tenir compte de l’existence de trois salles de support au rez-de-chaussée (sous l’étage principal) qui offrent, ensemble, plus de 1 375 places.

Le projet est encore dans les services de la Mairie de Porto en attente du permis final et attend également les avis externes nécessaires pour que le chantier puisse démarrer. Filipe Azevedo a expliqué que les travaux doivent commencer en octobre et que quand ils seront achevés, le pavillon sera équipé « des technologies les plus modernes et récentes qui existent, à tous les niveaux », y compris au niveau acoustique, l’un des domaines de résolution « les plus compliqués » – a-t-il admis. L’objectif, selon lui, est que Rosa Mota ne soit pas un espace d’événements sporadiques. « Nous voulons lui donner le plus de vie possible. Nous aimerions que le pavillon soit utilisé tous les jours », a-t-il dit

Jorge Silva, de PEV Entertainment, a également souligné l’importance du bâtiment entouré des jardins du Palais de Cristal – auxquels le consortium ne touchera pas – en défendant qu’il devra être « la salle de référence que Porto mérite et dont le Portugal a besoin ». « À proximité, il y a des rues avec beaucoup d’appétence culturelle, comme celle de Miguel Bombarda ou do Rosário et qui débouchent sur le Palais de Cristal. Nous voulons qu’il soit le point de liaison du centre-ville de Porto », a-t-il dit.

Rui Moreira a rappelé les « innombrables vicissitudes » qui ont accompagné le processus de réhabilitation du Pavillon Rosa Mota, mais a garanti être satisfait de la conclusion. « Nous voulions un polyvalent qui puisse résoudre un ensemble de défaillances qu’il y a dans la ville. Porto est très attrayant pour les congrès, mais l’Alfândega ne suffit pas », dit le maire, en soulignant également la capacité du Rosa Mota à se transformer en « un pavillon sportif » ou en une salle de concert. Les perspectives pour la centralité souhaitée par le Consortium sont également bonnes, a défendu le maire de Porto, en rappelant que le dossier pour installer « des liaisons suaves entre cet équipement et l’Alfândega » sont en cours et que le Métro de Porto étudie la future Ligne Rosa avec « deux stations » à proximité du Palais de Cristal.

La réhabilitation du Pavillon Rosa Mota a été confiée à Carlos Loureiro pendant les mandats de Rui Rio, mais la proposition initiale de l’architecte a été mal reçue par la ville, car elle impliquait la construction d’un nouveau bâtiment qui allait affecter les jardins et le lac du Palais de Cristal. Le projet a été refait, mais la mairie a fini par abandonner le dossier de réhabilitation, en alléguant une indisponibilité financière.

Rui Moreira a lancé un appel d’offres public pour la requalification et l’exploitation du pavillon qui a fini au tribunal. Le consortium qui va maintenant requalifier le pavillon est l’un des deux concurrents qui, au départ, avaient été exclus par le jury de l’appel d’offres sans que celui-ci évalue les propositions parce qu’il considérait qu’elles ne respectaient pas les exigences du cahier des charges.

In Publico